Chut

Tenace, encore une fois, Alice était sortie attendre (im)patiemment le passage magique des hippopotames au bord du fleuve. Bredouille, encore une fois, elle s’était consolée en chuchotant ce passage tout aussi magique du Petit Prince: « J’ai toujours aimé le désert. On s’assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence. Ce qui embellit le désert, c’est qu’il cache un puits quelque part. »

chut

 

One response to “Chut

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s